Interview d'un papa IEF





Suite à de nombreuses questions concernant les papas en IEF, je vous ai laissé nous poser des questions via instagram. Nous avons sélectionné celles qui revenaient le plus souvent et je les ai posé à notre papa IEF chez sinstruire-grandir. Ces réponses sont donc l'avis et les conseils d’un papa, elles ne sont encore

une fois pas la véritée absolue:


- Pour commencer peux-tu nous dire comment tu participes à l’IEF de tes enfants?


Je participe financièrement, moralement en soutenant ma femme, en organisant des sorties surprises en famille avec des buts pédagogiques ( aquarium, visite de musés, châteaux etc… ), mais je ne m’occupe pas de l’instruction à proprement parlé.


-Quels sont, selon toi, les avantages et les inconvénients de l’ief ?


Parmis les avantages il y a le fait de savoir ce qui entre dans la tête de nos enfants, les méthodes employées, on gère le rythme d’apprentissage de l'enfant, les priorités dans les apprentissages, l’avantage de pouvoir faire des sorties pendant les périodes scolaires et ne pas être contraint par les horaires d'école.


Pour les inconvénients je dirais le fait que la maison soit dédiée aux apprentissages ce qui implique un bazar plus fréquent, beaucoup de matériels et d’objets à stocker, un coût à assumer et un besoin de se fournir régulièrement en matériel.


- Quels ont été tes craintes au début de l’IEF ? Quels sont-elles maintenant et comment les gères-tu ?


J'avais des craintes liées aux contrôles et de ce que çela peut impliquer lorsque ça se passe mal, j'ai toujours les même craintes par rapport à cela aujourd'hui cependant, j'ai moins d'appréhension lorsque je vois le niveau de ma fille, pour le reste tawakkul.


- As-tu des idées de ce que les papas peuvent faire pour soutenir leurs femmes en IEF ?


Le plus important c’est leur soutien moral, en les encourageant, en leur proposant leurs services dans ce sur quoi ils sont à l'aise, comme par exemple faire découvrir le milieu sportif, manuel ou professionnel, mécanique etc… mettre à leur disposition des moyens financiers, matériels ou pratique comme le fait de sortir les enfants quand la (sa) femme en à besoin ou aider à l’organisation du foyer.


- Quels conseils donnerais-tu aux papas d'enfants en IEF?


Se rappeler du but primaire de l’IEF et pas ce que ça implique comme charges secondaires, être conscient que la maman IEF ne peut pas exceller dans l'école à la maison et s'occuper de son foyer en même temps et que plus d’une fois il faudra fermer les yeux et faire la part des choses entre ce qui est important ou pas. Ne pas oublier que contrairement à celles qui ont leurs enfants scolarisés, les mamans IEF ne bénéficient pas du temps sans enfant à la maison pour s’occuper de leur foyer, mais doivent concilier les deux avec cette charge en plus.

Vous pouvez au contraire la soulager dans l’organisation des tâches du foyer ou la garde des enfants par exemple.


- Que répondrais-tu aux papas ayant peur:


  • - Que l'enfant prenne du retard:


La plupart des enfants en IEF démontrent le contraire. Ils prennent même de l’avance, on peut cibler les problèmes de l'enfant et travailler dessus comme ce n'est généralement pas possible à l'école du fait du nombre d'élèves pour une seule institutrice, De plus, la communauté IEF est assez grande ce qui permet de trouver facilement de l'aide si on rencontre un problème. Par ailleurs, si le besoin se fait ressentir, ne pas oublier qu'on peut toujours faire appel à des professeurs particuliers, du soutien scolaire professionnel ou par de jeunes étudiants...

se faire aider, la communauté IEF est grande ce qui permet de trouver assez facilement de l’aide si on rencontre un problème. Et qu'il existe aussi des profs particuliers, soutien scolaire etc si vraiment le besoin se fait sentir


  • - Que leur femme n'arrive pas à tenir ce rôle:


Et toi quel est ton rôle dans tout ça? Pense tu que ta femme y arrivera toute seule ? Sois au contraire une partie de l’organisation et non celui qui la dénigre, met à disposition les moyens nécessaire avec bonne foi pour que vous réussissiez en te disant bien qu’une feuille et un stylo ne suffisent pas.


  • - Que leur enfant ne soit pas sociabilisé:


L'école à la maison n'est pas une bulle. Il y a plein d’autres moyens de rencontrer des enfants: les sorties, le sport, les ateliers, les rencontres entres enfants IEF ou non. L'école n'est pas obligatoirement le lieu de socialisation.


  • - De la pression de l'entourage, la peur des institutions etc…


N'es-tu pas celui qui veux le plus de bien pour tes enfants ? N'es-tu pas le plus à même de savoir ce qui est bon pour ton enfant? Si tu fais tout dans les règles de l'art, il n’y a pas de raison d'avoir peur ou de céder à la pression. Nous savons pourquoi nous faisons l'IEF et rien ne peut être plus fort que cela.


- Que répondre à cette parole: Nous sommes allés à l’école je ne vois pas ce qu'il y a de mal/ nous nous en sommes très bien sorti.


Chacun a son expérience sur le sujet, et en prenant conscience de façon honnête le caractère néfaste n'est plus à prouver, et ce à tous les niveaux. Les risques pris à tenter l’IEF sont bien moins importants que ceux à scolariser, à nous de prendre nos responsabilités en tant que père de famille.


- Pour finir un petit mot de ce que tu penses actuellement de l’aventure de votre famille en IEF:


C'est une très bonne expérience, je vois ma fille heureuse, sans retard, sans lacune, qui n’a rien à envier au système scolaire, et moi j’y ai trouvé mon rôle, ma place.


Voilà pour l’interview d’un papa en IEF, en espérant que cela pourra en aider certains.


Ce que je peux y ajouter c’est qu’il ne faut pas se mettre de pression exagérée, ni en mettre sur l'autre ( que ce soit l’homme qui en attend trop d'elle ou la femme qui en attend trop de lui), vivez cette expérience ensemble, trouvez votre façon de faire qui vous correspondra, on ne demande pas au papa de faire au dessus de ses capacités mais de réfléchir à ce qui lui semble facile à mettre en place pour lui, et qui vous facilitera.


L’aventure de l’IEF est une belle aventure et nous savons tous pour quelle raison nous l'avons débutée , tâchons donc de nous en rappeler et d’agir en conséquence, pour le bien de nos enfants, de notre foyer et de nous même.


Abou maryam et oum maryam

259 vues